Scène, séquence ou chocolatine ?

L'usage l'emporte-t-il sur la logique et l'histoire ? Dans nos professions, certains persistent à appeler "scène" une séquence et inversement. Pourquoi ?

Share